Le tour de France des Alternatives

Emmanuel a débuté son tour de France le 10 juin pour une année, un des ses premiers articles parle de notre SEL

Tour de France des Alternatives

Echange pieds de tomates contre cours d’informatique  

Nom de l'alternative : SEL du Val de Fontenay
Ville : Fontenay-sous-Bois
Thématique : Vivre-ensemble
Visiter le site internet : http://www.selvf.fr
Échanger sans dépenser d'euros. C'est ce que permettent les systèmes d'échange locaux (SEL), sorte de troc amélioré basé sur l'entraide entre les habitants d'un territoire. Les membres s'échangent biens et services divers tout en recréant du lien social, comme ici à Fontenay (94).

La France n’a jamais produit autant de biens et de services. Pourtant, même si le gâteau ne cesse de grandir, force est de constater que tout le monde n’a pas la possibilité de croquer dedans, faute d’avoir un portefeuille assez épais. Heureusement, le manque d’euros peut être pallié par la solidarité. C’est ce que démontre au quotidien la trentaine d’adhérents du Système d’échange local (SEL) du Val de Fontenay (94).

Plutôt que de passer par le circuit marchand classique, ils échangent biens, services et savoirs, le tout sans débourser un centime. Ustensiles de cuisine, cours de pianos, réparations diverses, gardes de chat, conseils à la création d’association, dépannage informatique… Les membres peuvent tout échanger entre eux. « La seule limite est celle fixée par leur imagination », assure Isabelle, un des piliers de l’association. Pour comptabiliser leurs transactions, les selistes, c’est leur nom, utilisent une monnaie virtuelle baptisée plumes (cf photo ci-dessus). Lors de leur adhésion, ils voient leur compte crédité de 500 unités qu’ils pourront utiliser pour échanger avec d’autres.

Le troc du XXIème siècle

« Pierre donne des plans de tomates à Jacqueline. Avec les Plumes qu’il a reçu, il va pouvoir participer à un cours de danse orientale animé par Barbara qui aura ainsi la possibilité de faire appel à Jérôme pour poser une étagère chez elle. Et avec les plumes qu’il a reçu, Jérôme sera en mesure de s’acheter une friteuse…. Chacun est incité à rendre service pour obtenir des unités et ainsi bénéficier d’un autre service en échange », explique Isabelle. A la différence du troc qui se limite à un échange de personne à personne, le SEL permet d’échanger en réseau et ainsi de pouvoir accéder gratuitement à une large gamme de biens et services que les plus démunis ne pouvaient habituellement pas s’offrir.

Pour autant, le SEL ne se limite pas à un moyen de lutter contre la précarité. Parce que les compétences de chacun, généralement ignorées par le marché de l’emploi, sont reconnues, les adhérents qui étaient en situation d’exclusion se sentent de nouveau utiles aux autres et reprennent confiance dans leurs capacités.

Effacer les différences

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAC’est également « un groupe d’échange, un moyen de créer du lien social, de passer du temps entre voisins pour vivre autre chose, dans le respect de chacun », assure Isabelle. On y retrouve des cadres supérieurs, comme des précaires et les retraités côtoient les jeunes qui viennent se sensibiliser aux valeurs du partage et du recyclage. « Vu que ce système efface les différences, tout le monde y trouve quelque chose : amitié, enrichissement culturel, philosophique, ouverture aux autres… », poursuit-elle.

Les selistes se rencontrent lors d’ateliers de cuisine vietnamienne, de cours de gymnastique animés par un des membres ou encore pendant les bourses locales d’échange ou les après-midi passées au jardin partagé. Viennent aussi des personnes déficientes mentales. « C’est une bouffée d’oxygène pour elles de passer du temps avec des gens ‘normaux’ sans être discriminées », glisse une seliste.

Les réunions sont donc autant l’occasion de faire des bonnes affaires qu’un prétexte pour se rencontrer. « Ça permet de tisser des liens et de lutter contre l’isolement, c’est un complément à la vie familiale, estime Isabelle. Il y a beaucoup de familles qui n’ont pas le temps ou ne voient pas l’intérêt de rendre des menus services à leurs proches. Alors qu’ici je connais les enfants et parfois les petits enfants des adhérents ».

Une école du vivre-ensemble

Plus qu’une action de solidarité, le Sel est donc une école du vivre-ensemble, un moyen de réapprendre à faire société et à échanger entre voisins qui avaient pris l’habitude de s’ignorer. C’est d’ailleurs ce qui a attiré Zora qui vient surtout pour « rencontrer du monde et partager des moments de convivialité ».

Un système basé sur la gratuité et la réciprocité peut paraître surprenant dans une société reposant sur l’échange marchand. Pourtant les selistes n’ont rien inventé. Ils ne font que remettre au goût du jour une organisation qui caractérisait nombre de sociétés dites archaïques, à savoir la triple obligation de donner, recevoir et rendre.

Et bien que les SEL ne soient pas nés avec la crise (le premier SEL français date de 1990), ils se sont fortement développés ces dernières années, en raison de la hausse du chômage et de la précarité qui rendaient nécessaire la mise en place de moyens d’échange ne passant pas par l’euro. Aujourd’hui, on en compte plus de 400 en France regroupant plus de 20 000 personnes. Preuve que les SEL répondent (partiellement) à une aspiration que ni le marché, ni l’État, n’arrivent à satisfaire : celle de vouloir vivre dignement dans le respect des hommes et de l’environnement.

 

Aller plus loin
Les SEL d’une même région peuvent également échanger entre eux, exemple ici avec l’Intersel d’Ile-de-France

Carte des SEL en France

Les membres d’un SEL peuvent emprunter la route des sels qui leur permettra d’être hébergé gratuitement par un autre seliste partout en France

En savoir plus sur l’histoire des SEL sur le site de Sel’idaire

Marcel Mauss, Essai sur le don

Tour de France des alternatives :http://www.tourdefrancedesalternatives.fr/

Version 2

Des nouvelles du tour de France d'Emmanuel

Tourdefrancedesalternatives

Sexualité & ménopause : pas toujours facile (mer., 19 juil. 2017)
Difficile d’aborder les problèmes de sexualité, passé la cinquantaine ! Or, la ménopause est un moment de grand bouleversement dans ce domaine, et ce pour plusieurs raisons. La perte de confiance en soi, la disparition du pouvoir de reproduction, le décalage dans Ie vieillissement entre la femme et son conjoint font que la ménopause est… Cet article Sexualité & ménopause : pas toujours facile est apparu en premier sur Tourdefrancedesalternatives.
>> Lire la suite

Petits conseils : Installation sanitaire plomberie et sanitaires (sam., 01 juil. 2017)
Faire venir un plombier à la maison, cela coute cher, voire très cher, et souvent il est tout à fait envisageable de faire le travail soi-même. Choisir ses canalisations, ou une fuite d’eau n’est pas ce qu’il y a de plus simple, c’est certain…mais si vous possédez déjà un minimum de savoir, alors ces petits… Cet article Petits conseils : Installation sanitaire plomberie et sanitaires est apparu en premier sur Tourdefrancedesalternatives.
>> Lire la suite

Petites techniques simplifiant les travaux de plomberie (remplacement robinet, fuite d’eau…) (sam., 01 juil. 2017)
Aujourd’hui on parle un peu de bricolage. Faire venir un plombier, cela coute cher, et parfois il est tout à fait possible de faire le travail soi-même. Changer un robinet, ou une fuite d’eau n’est pas ce qu’il y a de plus facile certes…mais si vous avez déjà un minimum de connaissances, alors ces petits… Cet article Petites techniques simplifiant les travaux de plomberie (remplacement robinet, fuite d’eau…) est apparu en premier sur Tourdefrancedesalternatives.
>> Lire la suite

Des abeilles en voie de disparition (dim., 25 juin 2017)
Elles sont menacées par l’usage des pesticides. II est temps de remettre en cause ces produits dangereux! Nos apiculteurs sont inquiets. Partout, ils constatent des pertes massives d’abeilles. Or celles-ci sont les amies des fleurs et les agents actifs de la pollinisation. Leur disparition met donc en péril la production de fruits et de miel.… Cet article Des abeilles en voie de disparition est apparu en premier sur Tourdefrancedesalternatives.
>> Lire la suite

Investir dans les actions pour préparer son avenir (jeu., 08 juin 2017)
Pourquoi investir dans les actions du CAC40 ? Investir dans une action, c’est investir dans une entreprise. C’est profiter de sa croissance par le biais de la hausse du prix de l’action et bénéficier d’une partie de ces bénéfices, par le biais des dividendes. Les entreprises côté sur le CAC40, groupement des 40 plus grosses entreprises… Cet article Investir dans les actions pour préparer son avenir est apparu en premier sur Tourdefrancedesalternatives.
>> Lire la suite

Autres informations sur Emmanuel

Recherche

Informez vos réseaux

Traduction / Translation

Fréquentation du site